EXPOS // ARTISTES // RENDEZ-VOUS

 

 

hotels,hôtels,hôtel,bordeauxhotels a bordeaux,hotels de bordeaux,bordeaux hotels,hotels bordeaux,bordeaux site web,hotels de la ville de bordeaux,bordeaux city hotels,bordeauux city hotel best price,,gironde,aquitaine,arcachon,mer,bord de mer,vacances,ete,aeroport,bordeaux lac,hotel,hotels,hôtels,hôtel,bordeaux centre,centre ville,bordeaux,vignoble,vignobles,chateaux,proprietes viticoles,viticoles,wine tours,tours,wine,hotel,hotels,hôtels,hôtel,visiter;chateaux,bordelais,caves,vin,vins,domaine viticole,residence viticole,hotel,hotels,hôtels,hôtel,parc des exposition,fete du vin,EXPOS,vinexpo,expo du lac,exposition,parc,lac,conforexpo,foire de bordeaux,salon,salons,hotel,hotels,hôtels,hôtel,organisation,salon,sejous,sejour,pro,professionnel,visiteur,hebergement,location,hotel,hotels,hôtels,hôtel,visite guidee,hotel luxe,camping,etoilé,etoile,1,2,3,4,5,étoiles,etoiles,palace,grand hotel,SPA,SPAS,piscine,vignes,chambre,chambres,hote,hotes,hôte,hôtes,gîte,gîtes,gite,gites,maison,d,hotel particulier,louerhotel,hotels,hôtels,hôtel,residence hoteliere,hotelier,hôtelier,hôteliere,hotelieres,hôtelieres,proche,hotel,hotels,hôtels,hôtel,pres de,près de,reservation,reserver,réservation,réserver,réservations,reservations,bordeaux reservation,bordeauxreservation,bordeaux réservation,bordeaux réservations,bordeauxreservation.fr,résa,resa,resas,résas,bordeaux résas,bordeaux resa,bordeaux resas,bordeaux résa,hotel,hotels,hôtels,hôtel,resa hotel bordeaux,bordeaux resa hotels,hotel reserver, Bordeaux Site Web,bordeaux reservation,hotels a Bodeaux,reserver a bordeaux,bordeaux hotel,booking bordeaux.

 


 
  TRANSFERT 

 

            Jusqu'au 26 septembre 2015 dans l'ancien commissariat Castéja - Avant sa transformation définitive en appartements...

            Du Mercredi au Dimanche de 13h à 19h - 87 rue Abbée de l'Epée - 33000 BORDEAUX

 
http://www.expotransfert.fr/

 
TRANSFERT EXPO BORDEAUX
 
 

 
 
    PARABOLES DU VEGETAL

         de Bernard Pénalba

         Du jeudi 2 juillet au samedi 1er août 2015

 



 
 
    POSTE RESTANTE 

   Avec les oeuvres de
   Tami Notsani et Cécile Burban
 


       Exposition du jeudi 2 avril au samedi 23 mai 2015
 

  Galerie XENON   -   05 57 83 26 71  -   16ter rue Ferrère  -   Bordeaux - Site Web

 

 

 

 XAVIER JAMBON 

 
« Scènes de plage » Du 20 mai au 10 juin

Né en 1970, à Bègles, au cœur même de la Gironde en France, Xavier Jambon a réellement pris conscience de son attrait pour la peinture à l’âge de 12 ans, en feuilletant chez ses parents, un livre de “Watteau”. Il fait de brillantes études à l'Université de Bordeaux en Arts Plastiques, qu’il décrit comme étant un lieu magique, et grâce à cet enseignement académique il se nourrit de peinture, de sculpture, de gravure. Après ses 4 années d’études il décide de consacrer sa vie au service des écoles des beaux-arts en enseignant une forme artistique malheureusement oubliée, celle de nos grands maîtres (Michel ANGE, Balthus, Hopper...).
Depuis l’artiste ne cesse d’explorer les sujets et les techniques proposant des scènes de vie qu’il scrute. Quel que soit le sujet, émotions et réactions sont au rendez-vous, Xavier nous sort de nos retranchements et nous invite à observer plus attentivement et à ressentir. Des scènes de bagarres, de soirées, d’agressions ou de plage… le regard reste incisif, dérangeant, envoutant.
 
XAVIER JAMBON

 

 

Galerie Bouillon d'Art  
37 rue Bouffard - Bordeaux 
 05.56.30.42.64
 

 

  PARAMORPHOSES 

 
JÉRÉMIE DELHOME

Du 31 janvier au 21 mars 2015
 
" Les formes  sont  comme  des  impressions  rétiniennes  au  bord  de  l'évanouissement, des souvenirs d'objets que l'on tente de se représenter en fermant les yeux....

 Faire flotter les objets au centre du tableau, les extraire de tout environnement potentiel a pour conséquence immédiate de les transformer en choses, de les abstraire. Le fond (ou l'absence de fond) fait alors office d'agent d'abstraction en même temps que de cadre. Ces images imparfaites, lacunaires, dont notre mémoire n'a su retenir tous les détails, mais seulement la forme dans son ensemble, ou quelques propriétés spécifiques ne répondent d'aucune gestalt …
 
 Dans  ce  "minimalisme augmenté"  que  pratique  le  peintre,  il  est  alors aisé  de projeter ses propres  obsessions.  L'écrivain  italien   Italo  Calvino,  au  chapitre  "visibilité"  de  ses  Leçons américaines  s'interroge   sur  la  possibilité   pour   l'homme  contemporain  de  fabriquer   ses propres  images,  de  pouvoir  encore,  face  à  un  "déluge  d'images préfabriquées  [...]   donner forme à des mythes personnels". Les formes résiduelles qui émanent ici de l'opaque brouillard coloré  du tableau,  éclairées par un soleil au bord de l'extinction,  dans un futur où l'expansion de  l'univers  aurait atteint son  paroxysme pourraient  être les objets d'une science-fictionelle. Elles  en  possèdent  en  tout  cas  la  puissance  d'imaginaire.  Si  le  travail  de Jérémie Delhome convoque  autant  de  concepts  que  l'on  ne peut synthétiser,  c'est qu'il se rattache à une autre notion d'autant plus fondamentale qu'elle est ontologique : la théorie  des  formes  intelligibles chère à Platon et exposée dans l'allégorie de la caverne.  Ses peintures sont les représentations en  simulacre  des  objets  de  notre  monde,   elles  ne  sont  que  les  ombres,  les  souvenirs,  les morceaux des composantes de notre réel, et c'est  parce  que  leur  nature  est  imparfaite,  qu'il nous est permis de nous interroger et de construire nos propres images, salutaires. "
 
 Jennifer Freville,  Memory  of  a  dismantled  parallelepiped, 2012,  extrait      
 
 
 

Jérémie Delhome est né en 1981 à Paris. Il est diplômé de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Marseille.
 Il vit et travaille à Marseille.
 
 
Galerie XENON
05 57 83 26 71
16ter rue Ferrère
Bordeaux

 
 
 

 
 
DE LA NATURE DES CHOSES
 
Du 13 novembre 2014 au 17 janvier 2015

Avec les oeuvres de
Pierre Grangé-Praderas
Nils Guadagnin
Irwin Marchal
et Simon Rulquin
 
 
Galerie XENON
05 57 83 26 71
16ter rue Ferrère
Bordeaux
Site Web



 
FRANZ ERHARD WALTHER
 
Du 13.11.2014 au  08.03.2015
 
 
 
CAPC 
Musée d'art contemporain à Bordeaux 
 
Entrepôt. 7, rue Ferrère, 33000 Bordeaux
Tél. +33 (0)5 56 00 81 50 / Fax. +33 (0)5 56 44 12 07
www.capc-bordeaux.fr
 
 

 
GEORGES ROUSSE
 
 
Du samedi 13 septembre 2014 au dimanche 14 décembre 2014  à la Base sous-marine de Bordeaux.
 

 


EXPRESSIONS URBAINES
 
EXPOSITION OUVERTE DU JEUDI AU DIMANCHE jusqu'au 1 er FEVRIER 2015
 
Voir le site de l'Institut Culturel Bernard Magrez
 
 

 

CECILE DESSERLE « Palimpsestes urbains » du 14 octobre au 4 novembre 2014

Galerie Bouillon d’art, 37 rue Bouffard, 33000 Bordeaux
« les palimpsestes urbains » faits de papiers collectés dans la rue, de mots, d’images, qui, juxtaposés créent un nouveau langage, parfois fortuit, parfois réfléchi.

 

 

 

C’est un langage qui suggère souvent, à vous de faire le reste…

 

 

 
 

 
   MAX NEUMANN  

NEUMANN / GALERIE XENON
 
 
Du jeudi 11 septembre au samedi 8 novembre 2014

 


Max Neumann né à Sarrebruck en 1949, est un artiste allemand reconnu internationalement, il est présent dans de nombreuses collections, comme la Neue Nationalgalerie de Berlin, la Fondation Francés.  Il vit et travaille à Berlin.
Son œuvre peuplée de silhouettes noires et de scènes énigmatiques se remplit d’une dimension profonde. Il y a plusieurs strates dans l’œuvre de Max Neumann, le récit solitaire de personnages sans visage, sans parole, de situations intemporelles. Et il y a la matière sous-jacente, épaisse, une nébuleuse de l’inconscient.
 
 
 
Galerie XENON
05 57 83 26 71
16ter rue Ferrère
Bordeaux
Site Web



 
 
 
 ETENDUES MARINES 
 
 
 
AMEY
 
Du 16 juillet au 5 août 2014 
 
Artiste peintre de l'architecture, Amey a appliqué sa vision des lignes et des perspectives aux paysages marins. A travers ces étendues insolites, elle exprime cette solitude qui lui permet de se ressourcer : "ces paysages me ressemblent, nous avons en commun cette force et cette fragilité". Sérénité, calme, plénitude, l'artiste retranscrit en "noir et blanc" des sentiments apaisants.

Le travail présenté évolue, l’artiste utilise davantage la matière qu’elle vient mettre en opposition au fonds très lissés et sombres. Par cette opposition des matières et des contrastes, ces marines très contemporaines, nous apportent un nouveau regard sur ces lieux d'ici et d'ailleurs. Inspirée par le bassin d’Arcachon, l’Atlantique et sa méditerranée natale l’artiste nous propose des paysages marins au croisement des mers.
 
 
 
Galerie Bouillon d'Art
37 rue Bouffard - Bordeaux
 05.56.30.42.64
 
 

 
  AU DELA DU MIROIR  
 
Du 7 / 07 au 31 / 08  2014
 
Giulio Achilli – Conseiller technique et de productions à l’Opéra National de Bordeaux-  qui avait conçu en 2013 l'exposition Alice au pays de l'opéra prolonge sa conversation avec Lewis Carroll en invitant le public à traverser le miroir et passer au-delà du rideau de scène.
 
VOIR LE SITE DE L'OPERA DE BORDEAUX 
EXPO GRAND THEATRE ETE 2014
 

 
  CHICANO DREAM 
 
 
 CHICANO DREAM
 
Du 27 / 06 au 26 / 10 2014
 
 
Exposition temporire Visites commentées ddu 1er juillet au 31 août : les mercredis à 14h30 et les dimanches à 15h30
Du 2 septembre au 26 octobre : les dimanches à 15h
 
Le musée d’Aquitaine présente la collection privée de « Cheech » Marin, réalisateur, acteur et scénariste installé à Los Angeles. Cheech Marin accompagne depuis trente ans les plus grands artistes mexicains américains de Los Angeles. Carlos Almaraz, Gronk, Harry Gamboa, Patssi Valdez, Frank Romero, John Valadez
 
Musée d'Aquitaine
20 cours Pasteur
33000 Bordeaux
05 56 01 51 00
 
 

 
 LI CHEVALIER 
 
DU 20 MAI AU 13 JUILLET 2014
BASE SOUS MARINE DE BORDEAUX  
 
 
expo a bordeaux - base sous marine
 

 
 
"D'ici là, jailliront des cascades"

 
DU 5 JUIN AU 2 AOUT 2014
 
Avec Allison Blumenthal,  Sylvie Bonnot, Muriel Rodolosse, Eric Tabuchi et Claire Trotignon.
 
Cette exposition collective rassemble de jeunes artistes émergents autour du thème de l’espace fantasmé: lieux utopiques, critiques ou fascination de la nature entre rêve et étrangeté. De manière immanente, ces propositions posent la question de l’intervention humaine dans l’espace et  sur la nature et de quelle manière l’homme redéfinit constamment  sa relation à ces lieux toujours ébranlés et en évolution. Suggérant parfois l’impossibilité d’une cohabitation et la perte de ce lien à la nature.
 
 
 
Eric Tabuchi

 
Muriel Rodolosse
 

Sylvie Bonnot
 
 
 
 Allison Blumenthal
 

 
 
Expo One Shot
( Expositions de forme courte dans le troisième espace de la galerie. Elles accueillent des artistes bordelais ou des associations bordelaises diffusant de l'art contemporain).
 
Jo Brouillon

« Rien ne va plus »

Du jeudi 26 juin au samedi 19 juillet 2014
 
 
 
 
Galerie XENON
05 57 83 26 71
16ter rue Ferrère
Bordeaux
Site Web
 

 
 
LAURENT BOURO EXPO
 
  Laurent BOURO 
 
Du 4 Juin au 25 Juin 2014
« Masques Ürbains »  peintures de Laurent BOURO  du 4 au 25 juin 2014, galerie bouillon d’art Bordeaux
 
Laurent BOURO, artiste français né en 1967 en Touraine, s'est inspiré de ses nombreux voyages dans le monde entier pour sa peinture (Europe, Afrique, Asie de Sud-est, Australie, Nouvelle-Zélande, Amérique du Sud, Amérique centrale, Caraïbes ...). Baigné par les cultures dans lesquelles il s’est glissé, empreint par ses visages mémoires du passé, l'artiste a donné naissance il y a plusieurs années à la série "Masque Ürbains" issue de la rencontre et du métissage des  différentes influences culturelles et techniques. Les MÜ tournent autour de l'interrogation et l'ambiguïté que suscite le masque, révélateur d'une culture et incontournable apparat de l'anonymat.
 
Rappel : Les visites de groupes sont acceptées mais uniquement  sur rendez-vous
 
 
 
Galerie Bouillon d'Art 
37 rue Bouffard - Bordeaux 
 05.56.30.42.64
 
 
 
 


 
 
  TOMOAKI SUZUKI 
 
Du 4 Avril au 1er Juin 2014
Le CAPC accueille dans la nef une vingtaine de sculptures de l'artiste japonais Tomoaki Suzuki, réalisées entre 1999 et 2014 et venues des quatre coins du monde.
 
Expo a bordeaux
 
CAPC 
Musée d'art contemporain à Bordeaux 
 
Entrepôt. 7, rue Ferrère, 33000 Bordeaux
Tél. +33 (0)5 56 00 81 50 / Fax. +33 (0)5 56 44 12 07
 
 
 

 
 GILLES OLRY 
 
Jusque fin Juillet 2014
 
GILLES ORLY A LA GALERIE NOMUSEUM
 
 
Gilles OLRY est un artiste confirmé, bien connu du public d’amateurs d’art et présent dans d’importantes & nombreuses collections en France comme à l’étranger.  
Son univers riche, foisonnant et en constante ébullition s’appuie sur un œil sûr et sur des gestes lestes. Il est renforcé par un grand sens de la couleur, usant d’une technique plurielle seule capable de traduire au mieux une cosmogonie propre et singulière, aussi intense que complexe, teintée d’une frénésie toute contemporaine.
Gilles OLRY dépeint  dans sa quête nos secrètes errances et la limite de nos libertés. Son œuvre est un véritable kaléidoscope de sens, traquant sans relâche le chaos de nos sentiments les plus enfouis face au monde et à ses innombrables représentations. 
Il se produit alors un curieux face-à-face entre la nature du monde et une autre nature, transcrite ici en contrepoint, celle des hommes.
 
 

Galerie Notre Dame NoMuseum
29 / 31 rue Notre Dame
330000 Bordeaux
 

 
  PROCESSION 
 
Du 5 Mars 2014 au 16 Novembre 2014
 

Une histoire dans l'exposition
Le CAPC confie une nouvelle fois la sélection et la présentation d’œuvres de sa Collection à une personnalité extérieure. L’occasion de renouveler les regards sur cet ensemble d’œuvres et ainsi d’actualiser les points de vue sur les œuvres qui la constituent.
Le CAPC a proposé à Julie Maroh, l’auteure très remarquée de la bande dessinée Le Bleu est une couleur chaude (2011), de concevoir son prochain opus sur les cimaises du CAPC. Elle a à son tour convié Maya Mihindou, illustratrice, afin de créer ensemble une exposition : Procession.
 
Du 26 / 06 au 21 / 09   2014
AARON CURRY
Bad brain 
 
 aaron cury
 
 
CAPC 
Musée d'art contemporain à Bordeaux 
 
Entrepôt. 7, rue Ferrère, 33000 Bordeaux
Tél. +33 (0)5 56 00 81 50 / Fax. +33 (0)5 56 44 12 07
www.capc-bordeaux.fr
 
 
 

 
  Du 7 au 28 mars 2014 
 
Née en 1968, Amey nous présente son nouveau travail sur Bordeaux. Une peinture forte, dynamique, proche de la sensibilité du Street Art qui revisite les lieux de Bordeaux. Sensible aux lignes et à l'ambiance des rues, des villes, l'artiste peint au gré de ses envies. Sa dernière exposition sur Istanbul et ses mosquées a rencontré un véritable succès en France et au Liban. Une vision tout aussi personnelle de Bordeaux est à découvrir en galerie. Un travail au couteau, une palette réduite et sombre sont caractéristiques de son travail. Amey a exploré de nombreux sujets et se laisse guider par ses émotions, présente dans des collections privées en France et à l'étranger.
 
Galerie Bouillon d'Art 
37 rue Bouffard - Bordeaux 
Tel: 05.56.30.42.64
 
 

 
 
Du 17 janvier au 6 février 2014 
 
 
 
 
 
 
En 1990 Brno Del Zou valide un doctorat en mécanique théorique qui le conduira 4 ans plus tard à occuper le poste d’enseignant-chercheur en information et communication à l’Université de Poitiers. En 2006, après 12 années consacrées à l'enseignement et à la recherche, Brno Del Zou choisit de se concentrer exclusivement à sa production artistique. Il confirme alors son statut de photographe, plasticien, concepteur de logiciels, créateur d’installations vidéo/son/interactives Dans sa série de « photosculptures » Brno Del Zou utilise la fragmentation du corps pour mieux le recomposer en le stylisant à sa manière. Les corps et les visages sont revisités et mis en volume pour former des installations où les jeux d’échelle sont multiples. De ces «photosculptures» se dégage un parti pris esthétique manifeste mais qui, néanmoins, ne cache pas cette part de chaos qui habite nos esprits.
 


Galerie Bouillon d'Art  
37 rue Bouffard - Bordeaux 
Tel: 05.56.30.42.64 
 

 
 
Du 16 Octobre 2013 au 30 Mars 2014
 
" Mémoires Vives. Une Histoire de l'Art Aborigène "
  Une belle expo au musée d'Aquitaine, avec de nombreuses pièces venues du Quai Branly
 
 
BORDEAUX RESERVATION
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Musée d'Aquitaine
20 cours Pasteur
33000 Bordeaux
05 56 01 51 00
 
 

 
Institut Culturel Bernard Magrez   
Du 12 Octobre 2013 au 26 Janvier 2014 
 
 
 
 Institut Culturel Bernard Magrez
 
Claude Lévêque "Mon repos au Château", et Françoise Petrovitch "Echos" sont présentés au Château Labottière 16 rue de Tivoli, Bordeaux.
 

 
"Une dizaine d’œuvres de Françoise Pétrovitch – peintures, dessins, lavis, vidéos et sculptures- seront présentées dans la galerie de l’Institut et le Château Labottière.
D’une  poupée en verre à une vidéo viscérale et haletante, Françoise Pétrovitch semble figurer le thème de l’enfance dans ses œuvres polymorphes alors que pointent en filigrane des sujets plus profonds…
 
Présents et fantomatiques, les personnages qui hantent ses œuvres troublent et grisent celui qui les observe attentivement. François Pétrovitch aime à conjuguer l’écriture sonore avec l’image pour matérialiser une pensée dans ses vidéos. La douceur des œuvres chuchote aux oreilles du spectateur une confidence violente et poétique..."
 
 

  
"Après avoir exposé au Jardin des Tuileries, investi le Pavillon français de la Biennale de Venise (2009), illuminé des hangars et même des moulins, Claude Lévêque  propose un parcours inédit d’œuvres visuelles et sonores à l’Institut Culturel Bernard Magrez à Bordeaux." 
 
 Institut Culturel Bernard Magrez
 
Voir le site de l'Institut Culturel Bernard Magrez

 
 
 Benjamin Carbonne
Du 22 octobre au 13 novembre 2013
 
 
 

Parti de l'étude purement plastique de l'Homme cet artiste autodidacte né en 1970 peint l'histoire de ses personnages. Chacune de ses peintures porte en elle un héritage qu’il s'attache à révéler dans les visages, les corps, la chair. Ne rendant compte avec précision que d'un détail -un bras, un buste, un regard- qui porterait en lui les traces de ce qui l'a construit.
 
Ses récentes recherches sur la relation entre peinture et photographie l'ont mené vers l'étude du mouvement et sa dissociation. Prendre le corps dans l'instant de sa course et, par une seule représentation, voir la progression dans son ensemble. Chaque position marque un état de transition. Déposé sur la surface de la toile, mobile, en marche, le corps s'élance librement sur l'axe du temps et de l'espace. Par sa démarche, Benjamin Carbonne nous montre ce présent que l'on ne peut pas voir, il choisit des gestes, des instantanés qui suggèrent le mouvement de toute une vie. 
 
Alice LOCOGE
Du 14 novembre au 4 décembre 2013
 
 
 
 
 
 
 
Alice LOCOGE naît en 1983 à Strasbourg suit une formation en arts plastiques dans le but initial de l'enseigner. Elle s’investit finalement pleinement dans son art et commence à travailler avec des galeristes.  Les animaux seront sa première source d'inspiration, lui offrant un espace de jeux techniques, une aire de préparation et d’expérimentations nouvelle sur les formes, textures et matières. 
Alice LOCOGE aborde ensuite le corps humain, où celui ci, replié, introspectif, sans indice identitaire devient à la fois support et contenant. 
Travaillant une technique qui lui est propre, et s'inspirant d'une réalité brute et de chair, elle donne naissance à des êtres, dont la représentation du corps humain reprend le caractère pluriel de l'humanité et l'aspect multiple de la nature.
  Extrayant ces personnages d'un quelconque contexte social, politique ou religieux, elle restitue des corps où s’opère un jeu entre intérieur et extérieur, entre réalisme et abstraction. S'inscrivant dans la tradition du Nu, elle explore à travers sa peinture notre propre intimité.
 
 
 
 
Galerie Bouillon d'Art 
37 rue Bouffard - Bordeaux 
Tel: 05.56.30.42.64
 
 
 

 
 
A partir du 3 Octobre 2013
Jeune artiste émergent de la galerie, NATHAN CHANTOB, 21 ans continue de faire parler de lui sur la scène artistique. La Galerie Bouillon d'art a eu le plaisir de faire sa première exposition pour ses 20 ans. Depuis l'artiste a introduit de nouvelles galeries, gagné le prix national des arts plastiques 2013, intégré les collections privées et les collections personnelles des galeries....
 
 
 
37 rue Bouffard - Bordeaux
Tel: 05.56.30.42.64
 
 
 

 
 Grand-Théâtre, Place de la Comédie à Bordeaux -
 
Du 9 juillet au 1er septembre 2013 
 
Lundi à samedi de 12h à 18h30 (fermé le 15 août) – Le 1er septembre : Journée Gratuite
Plein tarif : 5 € - Groupes de plus de 10 personnes : 3 € - Jeunes -26 ans : 3 € - Demandeurs d'emploi : 3 € - Enfants de moins de12 ans : Entrée gratuite
 
 
 Alice au grand theatre de bordeaux
 

 
Expo PHOTO de Ann Cantat Corsini 
 
 
Du 1  au 31 JUILLET 2013 
HOTEL Côté Sable - 37 Bvd de laPLAGE - Le CAP FERRET


Ann Cantat Corsini  
 
Site web de Ann Cantat Corsini  
 

 

 A partir du 19 Juillet 2013   
 
 "Dessiner c'est Peindre"  
 
 
Galerie du 29 rue notre dame
 
La Galerie du 29 rue Notre Dame
29 rue Notre Dame
Bordeaux Chartrons
 
Site web de Gilles OLRY
 
 
 

 
Du 14 juin au 4 juillet 2013
 
Cécile Desserle 
Artiste peintre qui a participé au film « La vie d’Adèle », palme d’or au festival de Cannes 2013, expose à la Galerie Bouillon d’art.
Emotion, pulsion, lâcher-prise…Cécile Desserle incite, provoque, captive …ses œuvres explosent, démasquent, se livrent... Comment s’étonner qu’Abdellatif Kechiche ait trouvé en Cécile Desserle l’artiste qu’il cherchait pour réaliser les œuvres présentes dans son film « La vie d’Adèle », Palme d’or au festival de Cannes 2013.
 
 
C’est un parcours d’une folle authenticité qui en 15 ans a mené Cécile Desserle des Beaux-Arts d’Avignon à l’univers d’Abdellatif Kechiche. BORDEAUX RESERVATION EXPOS
 
 
Née en 1971 à Avignon, elle suit les cours des Beaux-arts dans sa ville natale où elle apprend à croquer des nus sur le vif. En 1996, elle entre à la Sorbonne pour suivre une formation de plasticienne et devient professeur d’arts plastiques .Ses inspirations deviennent alors déterminantes  et vont marquer son écriture à jamais : le geste et l’engagement du corps de l’artiste dans l’œuvre avec l’Action Painting, le dessin omniprésent fortement marqué par Ernest Pignon Ernest et les affiches lacérées  de Villeglé. 
Dans sont atelier, près de Montpellier, elle développe une écriture picturale qui lui est propre : marouflage de textes, d’images, de motifs, personnages esquissés au fusain, peinture, coulures, giclures. A l’image de sa peinture, Cécile est en mouvement perpétuel, expositions, performances, projets thématiques, l’artiste allie parfaitement exigence et spontanéité.  
Cécile Desserle explore sa relation au monde d’aujourd’hui avec la série des CORPS CACHES dans laquelle  la femme tient une grande place. 
Tactile, mouvementée, son œuvre se nourrit de passion et de sentiments enfouis. 
 
Galerie Bouillon d'Art
37 rue Bouffard - Bordeaux  
 
 
 

 
 Du 16.05.2013 au 15.09.2013  

Markus Schinwald 
 
 
 
 
 
Markus Schinwald
 

 
 
Le musée invite l'artiste autrichien Markus Schinwald  à réaliser  un projet solo dans le musée.  L'artiste souhaite créer  un théâtre mécanique à l'échelle de la nef. Un théâtre constitué de marionnettes, de poutres traversantes, de câbles métalliques,  de meuble-prothèses,  et d’animaux évoluant dans un univers mental magistral influencé par l'esthétique des cabinets de curiosité, les films de David Lynch et de David Cronenberg, la terrifiante période Biedermeier. Markus Schinwald est aujourd’hui considéré comme l’un des artistes les plus prometteurs de sa génération.
 
 
 
Markus Schinwald
 
 
Officiel Galeries et Musées
 
 
 
A L' ETAGE
 
 
 
Sylvia Sleigh
 
 
 
 
 
 
La Sentinelle Retrospective et collection privée du CAPC
 
 
 
 
 
 
CAPC 
 
 
musée d'art contemporain
de Bordeaux
 
 
Entrepôt. 7, rue Ferrère, 33000 Bordeaux
Tél. +33 (0)5 56 00 81 50 / Fax. +33 (0)5 56 44 12 07
www.capc-bordeaux.fr
 
 
 


 
 
L’Institut Culturel Bernard Magrez présente
 
 

  REVES DE VENISE 
 
 

Du 23 mars au 21 juillet 2013
 
 
Voir le site de l'Institut Bernard Magrez
 
 
 
 


 
 
 
 
Le nom de la Galerie L’orange Bleue a été inspiré d'un poème de Paul Eluard, « La terre est bleue comme une orange ». A travers cette accroche, nous avons voulu donner l'idée d’un fonctionnement pas tout à fait ordinaire. Notre galerie est gérée directement par les deux artistes qui l'ont créée, Salvatore Coccoluto, peintre, et Claude Justamon, sculptrice. Ici donc pas d’intermédiaire, mais un contact permanent avec les deux artistes qui peuvent ainsi partager leurs démarches et parler de leurs choix artistiques aux amateurs d’art.  Pour cette deuxième année de fonctionnement, la galerie propose une exposition intitulée "La matière du temps ».
Salvatore Coccoluto exprime à travers ses œuvres excessivement chargées en peinture, sa vision du mouvement de la terre, et plus particulièrement du volcan. Claude Justamon, sculptrice, quant à elle, a choisi de s’exprimer à travers ce matériau noble qu’est le bronze afin de renforcer davantage encore cette vision éthérée de ses personnages, figés dans une posture contemplative. Force calme ou force tellurique, dans les deux cas, chaque artiste exprime à sa manière ce rapport au temps.
 

 
 
  
 
 Galerie L'orange Bleue 
3 Bis rue du marché
33330 Saint-Emilion
Ouvert tous les jours d'avril à octobre de 11h à 19h
(Le reste de l'année sur rendez-vous)
Tel : +33 (0) 9 81 83 31 21
www.galerie-orange-bleue.com
 
  

 


 JAUME PLENSA

City of Bordeaux, France
27 June-end of September 2013
 
 
 
 
Site web de Jaume Plensa
 
 
Article du journal sud-ouest
 
 
Jaume Plensa a Bordeaux Bordeaux Reservation
Photo ArtBoom
 

 

Hommage à Babou au Frac Aquitaine
 
 
 
Vendredi, 1 février, 2013 - Samedi, 27 avril, 2013  
 
Mouvement.net
 
 
Frac aquitaine
 
 
 
 

 
  
Conférences au CAPC
 
 
 
 bordeaux Reservation
Photo Jonathan Horowitz
 
 
 Enzo Traverso 
 
 
Mémoire et utopie au tournant du XXIe siècle
 
 
sur Yard d’Allan Kaprow   
 
 
Enzo Traverso est spécialiste d'histoire politique et intellectuelle.
Il est actuellement professeur invité à Cornell University.
Ses travaux sur la crise de la modernité, les exils et la question juive, ou la guerre civile européenne au XXe siècle, font tous date. Dernier ouvrage à paraître : La Fin de la modernité juive (La Découverte, 2013).
Photo: Enzo Traverso, DR
 
 
 
 Jeudi 21 mars 2013 - 19h00
 
 
Dans le cadre du cycle Penser…pour voir conçu par François Cusset
Entrée : 3€
 


 PENSER... POUR VOIR
 

François Cusset invite au CAPC huit figures intellectuelles majeures à prendre la parole. Huit conférences-événements, pour expérimenter en direct la puissance d’évocation, d’élucidation, de révélation propre à la pensée critique contemporaine.
Huit penseurs, pour voir le monde autrement en renouant avec l’étymologie du mot «théorie», le theorein, qui qualifiait chez les Grecs l’aptitude à voir ce qui survient, ce qui arrive de nouveau. Huit voix pour penser l’utopie, l’émotion, la ressemblance, le sexe, la dette, le corps, le cerveau, la politique sous un jour neuf.
Professeur à l’université de Paris Ouest Nanterre, ancien directeur du Bureau du Livre Français de New York, chroniqueur à la radio et dans la presse écrite,  François Cusset  est l’auteur de plusieurs essais de référence, dont French Theory et La Décennie(La Découverte, 2003 et 2006). Ainsi que d’un premier roman, paru à l’automne 2012 aux éditions P.O.L:  " A l’abri du déclin du monde".

 
 
Détails....
 

FRANCOIS NOUDELMANN 
 

17.04.2013 - 19 h00
Les airs de famille : une sécession philosophique et esthétique 
  
 
 



 
 
 Une Partie de Campagne à Saint-Emilion  
 
 
    
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Accueillie avec un grand intérêt en 2011 et 2012 en Bretagne, cette manifestation est invitée pour l’édition de 2013 dans le village de Saint-Emilion. Les Galeries Anne Barrault (Bruxelles), Bernard Jordan (Berlin/Paris/Zurich), Jean-François Dumont (Bordeaux), Réjane Louin (Locquirec), Mica (Rennes), Polaris (Paris) et Semiose (Paris) proposent un parcours de 8 expositions d’art contemporain au cœur du village historique et viticole de Saint-Emilion.Loin de la frénésie des foires d’art contemporain, le projet "Une partie de campagne" est l’occasion de découvrir en présence des Galeristes des Artistes et des œuvres inédites.
Chapelles, caves, cloitres accueilleront ces expositions le temps d’un week end pour une visite de la création contemporaine entre professionnels, collectionneurs, amateurs et curieux de l’art, entourés des richesses historiques et gastronomiques de la région.
 
 
A cette occasion, la Galerie Jean-François Dumont invitera la Galerie Fiat Panda pour l’inauguration de l’exposition itinérante et personnelle de Pierre-Lin Renié.
 

Quelques infos en suivant ce lien...
 
 


 
 
 BORDEAUX RESERVATION
    Kristin McKirdy 


Céramiste, invitée à proposer une exposition qui mette en évidence un rapprochement historique et esthétique entre son oeuvre et certaines pièces des collections de Sèvres. L’exposition présentée à Sèvres, arrive à Bordeaux en 2013 et ira à Roubaix en 2014. Outre l’ensemble des créations en porcelaine imaginées sur place, une sélection de pièces plus anciennes est présentée, offrant ainsi un panorama complet de sa démarche depuis vingt ans.Cette exposition rétrospective a l’ambition de rendre compte de la richesse de la personnalité de cette artiste internationalement reconnue. Sensible, discrète et généreuse, ses multiples facettes se retrouvent dans son art, qui élève la céramique au rang d’art majeur par la seule puissance de sa sensibilité. Kristin McKirdy aime les formes organiques, les courbes, les modules où l’angle aigu n’est qu’un contrepoint pour mettre en valeur son contraire tout en rondeur, c’est une constante dans son travail. Férue d’archéologie, on peut voir dans nombre de ses productions, un hommage aux premiers céramistes, comme ses « corps » polis évoquant l’art mobilier des premiers âges, ou ses formes évoquant la simplicité parfaite des céramiques des premières civilisations méditerranéennes.   
 
 
 
 
L'Officiel Galeries & Musées
 
 
Musee des Arts Décoratifs 
39 rue Bouffard 
33000 BORDEAUX 
Page Facebook du Musée 
 


  
 
 
 A partir du 5 février et jusqu'au 17 Mars 2013
 
  Exposition "Traditions africaines, l'oeil du collectionneur"Entrée libre du mardi au dimanche de 13h30 à 19h à la Base Sous Marine  Une très belle collection (privée) de masques et statues, art et coutumes africaines.   
 
Voir la Page Facebook de la Base Sous Marine 
 
 
 
 

 


 CAPC        Centre d'Arts Plastiques Contemporains
 
 Devenu musée en 1984, le CAPC affirme depuis quarante ans son ancrage dans le présent. Une orientation que la puissance physique de l'Entrepôt, - le bâtiment qui l'abrite - a inspiré et magnifiquement porté depuis quatre décennies. Façonné par les cultures contemporaines, le CAPC est un lieu pour tous dans lequel l'apprentissage des enjeux de la culture passe par la découverte de l'art de notre temps. 2013 est une année importante pour l'histoire du CAPC. Programmations artistique et culturelle ont été pensées en conséquence. Passé, présent et émergence se côtoient ainsi dans une programmation annuelle à géométrie variable, chaque projet ayant une taille et une temporalité propres. Cela afin de regarder, ensemble, avec des artistes, des performers, des musiciens et des philosophes notamment, comment archives, formes inédites, concepts émergents donnent la parole au présent. Entre exposition-anniversaire, néo-monographique, réinvention et table d'orientation le CAPC met en scène le régime contemporain des images, rappelant autant son rôle de générateur/incubateur dans le champ culturel que son statut de machine à rêves branchée sur les cultures de son temps
 
 
 
 
 
an Kaprow 
 
 
 
28.02.2013 -> 08.12.2013 
 
 
  La Sentinelle 
 
 
 
 
Le CAPC invite Didier Arnaudet, fidèle observateur et compagnon de route du CAPC depuis le début de son histoire, à concevoir une exposition-anniversaire. D'abord pris par la poésie, directeur de revues comme A haute voix et Zone, il rencontre le fondateur du CAPC, Jean-Louis Froment, en 1973 qui le sensibilise à l'art contemporain. Quelques mois plus tard, il commence à écrire pour la revue Artpress, puis devient son correspondant à Bordeaux. Une partie de sa mémoire de critique est intimement liée à l'histoire du CAPC. Cette mémoire vive, précise et sobre, a été mise à contribution pour concevoirl'exposition.Ecrite comme une partition dans laquelle des œuvres de Robert Combas, Daniel Buren et Nan Goldin notamment côtoient des morceaux choisis de Philippe Sollers, Georges Didi-Huberman, Jacques Derrida ou encore Dominique Fourcade, La Sentinelle est une exposition-puzzle où textes et images, parce qu'intrinsèquement mis en relation, interrogent le musée comme ses perspectives imaginaires.
 
 
 
 
 
Détails
 
 
 
Image Peter Halley 
 
28.02.2013
 
 
 
 
 
bordeaux reservation
 
 
 
 
 
40 tonnes de pneus sont déversées dans la nef du CAPC. Et Yard est "réinventé"
 
 
Environnement culte de l'artiste américain Allan Kaprow (1927 - 2006) Yard connaît dès sa première intrusion dans la cour de la Galerie Martha Jackson à New York en 1961 le succès. Les visiteurs se déplacent tant bien que mal sur des piles de pneus qu'ils réarrangent à volonté. L'art et la vie se confondent. Depuis, Yard se réinvente plusieurs fois par an dans le monde, à l'intérieur comme à l'extérieur. Un tel niveau d'adaptabilité pour une œuvre peut sembler aujourd'hui incroyable. Il l'est. Et l'idée est d'autant plus forte que l'impact est visuel. Réinventé dans les proportions pharaoniques de la nef, Yard fait office dans ce contexte de socle ou fondement métaphorique d'une histoire, celle du CAPC, et pose, du fait de l'instabilité qui le caractérise, la question de l'anti-scène.
 
 
 
 
 
Voir le site officiel de l'artiste
 
 
 
 
 
Plus d'infos sur l'artiste
 
 
 
 28.02.2013 -> 21.04.2013
 
Depuis quelques années, Raphael Hefti  intervient sur des processus matériels, manipulant et transformant les substances. Ce qui crée des images et objets étonnants. Issu d’une formation d’ingénieur, passionné par la manière dont les choses sont faites aussi bien que par ce qu'elles peuvent faire, Hefti mène des expériences pseudo-scientifiques qui défient les mécanismes de fabrication industrielle et finissent par détourner les objets de leur état d'origine. Une fois découverte l'erreur dans le processus industriel, il la pousse jusqu'à ce qu'elle produise une transformation esthétique, jusqu'à ce que l’accident devienne une force productrice. Les résultats de ces recherches déviantes sont présentés dans l'exposition. 
Né en Suisse en 1978, Raphaël Hefti a suivi une formation en électronique avant d’étudier l’art, le design et la photographie. 
Galerie Foy, rez-de-chaussée
 
 
Voir le site officiel de l'artiste
 
 
 
 

 
 
Philip Newcombe
 
Philip Newcombe altère avec finesse des objets quotidiens dénués d'intérêt, générant à travers les manipulations qu'il opère par rapport à leur fonction d'origine une multiplicité de récits possibles. Ces objets, comme un ballon de plage qui se dégonfle ou un morceau de papier plié et porté dans la poche arrière, dépassent le cadre spatio-temporel de l'exposition. Certains s'érigent en monuments performatifs comme le fait d'avoir sucé un gobstopper * ou laissé tomber un bout de fil. S'ils sont parfois insaisissables, les objets de Philip Newcombe n'en restent pas moins soucieux de communiquer directement et de façon intime avec celui et celle qui les regardent.

Né en Allemagne en 1970, Philip Newcombe vit et travaille à Londres. Ses travaux récents ont été exposés à Londres, Rotterdam, Paris, Melbourne et Bordeaux
 
 
Voir le site officiel de l'artiste
 

16.05.2013 -> 08.09.2013
 
David Lieske
 
Platitude normale
 
 
« Ce qui n’arrive pas aujourd’hui, n’arrive pas ».

David Lieske a fait le choix de clore son œuvre de plasticien en 1998, à peine quelques années après ses débuts. Musicien et producteur, il fonde en 1999 le label de musiques électroniques Dial Records. En 2011, il crée sa propre galerie d’art à Berlin. C’est à partir de ces multiples identités et fonctions que s’enrichit aujourd’hui son travail. David Lieske s'intéresse à l’image-rôle de l’artiste et l’originalité de ses œuvres, son travail porte sur les questions de matérialité et de matérialisation des concepts intellectuels ainsi que sur les conditions économiques de l’art business.



Né en 1979 à Hambourg, David Lieske vit et travaille à Berlin. Ses travaux ont été exposés récemment à Liepzig, New York, Berlin et Tel-Aviv.
 
 
Plus d'infos sur l'Artiste
 
CAPC 
 
 
musée d'art contemporain
de Bordeaux
 
 
Entrepôt. 7, rue Ferrère, 33000 Bordeaux
Tél. +33 (0)5 56 00 81 50 / Fax. +33 (0)5 56 44 12 07
www.capc-bordeaux.fr
 
 
 
 


 

LA GALERIE BOUILLON D'ART 
 
Catherine CORNEC
Du 29 janvier au 16 février 2013 
 

Catherine CORNEC, de formation artistique, débute sa carrière comme mosaïste.
Très rapidement elle travaille comme copiste de toiles de maîtres pour la galerie JP’art sur Paris. Cette collaboration durera 6 années et prendra fin en 2003, date à laquelle l’artiste décide de se consacrer entièrement à sa peinture.
Catherine CORNEC peint des grandes figures féminines un peu décalées, habillées de rose, de vert, d’orange, aux joues colorées et, traitées à larges coups de pinceaux énergiques. Sont-elles naïves, provocatrices, légères ou impudiques ?
Catherine Cornec nous invite dans un univers où l'humour et la couleur pourraient nous faire oublier un instant la profondeur des personnages. L'artiste, au fil des ans, dévoile un personnage complexe, libre qui met en exergue une sensibilité qui nous est proche.
 
 
 
 
 


Bertrand GREGOIRE du 29 janvier au 16 février 2013

 
 
 
 
 
 
Designer, Technoplasticien, diplomé de l’Ecole des Beaux-arts de Toulouse, Bertrand GREGOIRE débute sa carrière en créant l’agence de design I.D.Forme. Membre de l’OPQDI, administrateur du Centre de Design Midi-Pyrénées … il obtient le Gold award du MEDICAL DESIGN EXCELLENCE AWARDS de New-York en 2008. Aujourd’hui responsable du design pour le Groupe Etienne LACROIX pyrotechnie, il est également Intervenant en Enseignement Supérieur auprès d’Ecoles d’Art Appliqué et d’Ingénieurs. Dans la lignée des ready-made, Bertrand Grégoire conjugue récupération et création, mêlant techniques de détournement et fonderie où se côtoient pièces mécaniques et bidons usés. Ses personnages issus de l’iconographie BD et cinéma, constituent autant de personnalités cocasses et attachantes dont les visages semblent tirer toute leur expression des aléas du métal coulé ; un univers texturé et chromatique, d’où émane de ces matériaux bruts, une sensibilité à fleur de métal.
37 Rue Bouffart - Bordeaux +33 (0)5-56-30-42-64 
 
 
 


  

LA GALERIE BOUILLON D'ART  

 7 Rue Bouffart - Bordeaux +33 (0)5-56-30-42-64
 
Lien vers le site web de la galerie   
 
 
 Bouillon d’art Présente les peintures de Benjamin Carbonne      Benjamin Carbonne est né 1970 à Saint Martin d'Hères en Isère. Autodidacte il investit à 20 ans cet art et « dit » ce qui le dérange, le touche pour exprimer parfois sa violence, celle de l'autre ou du monde et finalement faire place en lui à autre chose. L’artiste représente souvent des êtres tourmentés, cette période de son travail se concentrera sur des visages parfois doux et sensibles, mais aussi très souvent déchirés, arrachés ou déformés par la douleur, le cri, le besoin d'expression. En 2004 il crée avec Antonio Rodiguez Yuste (poète et peintre), l'atelier d'art contemporain : "Interférences" et étendent leur collaboration à Stéphane Carbonne (sculpteur, peintre, chanteur). Des œuvres particulières sont à l’origine de l’évolution de Benjamin : en 2007 la réalisation d’une fresque de 50 mètres de long au camp de Rivesaltes, donnera à nouveau du sens à sa démarche et fera cheminer Benjamin dans l'appréhension de sa "place" d'artiste dans une histoire, en 2009 c’est la commande d’une Piéta qui provoquera chez Benjamin un travail différent sur le corps.Après avoir touché avec intensité l’expression de ce qui pouvait être le plus à vif, le plus écorché en lui comme dans l’humanité, Benjamin prend naturellement ce nouveau chemin vers un travail sur d’autres corps ou visages, révélant toute leur puissance dans un contraste de profondeurs et de légèretés, de précisions picturales et d'espaces à l'imaginaire.          
 


 
 
                                                                                                                                                          LA GALERIE BOUILLON D'ART
 
 
 
 
Du 13 Décembre au 3 Janvier
 
37 Rue Bouffart - Bordeaux
+33 (0)5-56-30-42-64
 
 
Lien vers le site web de la galerie   
 
 
 
 
 
 
Véronique GUINARD est née à Blanc-Mesnil en 1957. Passionnée par le dessin et influencée par les artistes de la renaissance italienne et de la peinture Flamande primitive, Véronique GUINARD s’affirme comme artiste peintre et réalise sa première exposition personnelle à l’âge de 20 ans. En 1991, lors d’une ballade à Carrare en Italie, elle ramène un marbre et taille dans la masse sa première sculpture : Persévérance. Depuis lors, l’artiste entretient sa pluralité et présente ses œuvres en France et en Europe. Nous découvrons ici ses bronzes, éternel féminin, dans une sensibilité qui lui ressemble. .
 
 
Michel BARDIN (1939-2012), a suivi des études à l'Atelier Charpentier, l'Académie de la Grande Chaumière, tout en préparant les Arts Décoratifs. On le retrouve quelques années plus tard à l'institut Van der Kelen où il obtient la médaille d'or avant qu’il ne décide de revenir au pays natal pour s'installer comme graphiste-concepteur-publicitaire. En 1973, alors qu’il est rapport avec le Baron Philippe de Rothschild, Michel rencontre les peintres Soulages, Riopelle et Domoto, rencontres déterminantes qui le décident à présenter ses œuvres au public. Michel BARDIN est un architecte de la matière qui manie avec passion les contrastes brutaux et les rapports de masse. Peintre du compromis, hésitant entre figuration et abstraction sa peinture, ni conceptuelle ni intellectuelle, ne délivre aucun message, aucun discours. Michel BARDIN nous conduit sur le chemin initiatique de l'émotionnel, pour nous plonger dans cette part de l'irrationnel : "La part du ressenti".
 
 


 
    
 
 
Facebook Page  
 


 
 

La Belle et la Bête LA BELLE ET LA BETE
 
Du 13 octobre 2012 au 27 janvier 2013  Réunissant des oeuvres magistrales de grands artistes internationaux, auxquelles s’ajoutent de nouvelles oeuvres de la Collection Bernard Magrez, l’Institut Culturel propose une exposition d’art moderne et contemporain avec les artistes : Adel Abdessemed, David Altmejd, Valérie Belin, Marie Bovo, Bernard Buffet, Mircea Cantor, Johan Creten, Wim Delvoye, Camille Henrot, Bharti Kher, Yves Klein, Rachel Labastie, Sigalit Landau, Liza Lou, René Magritte, André Masson, Boris Mikhailov, Moataz Nasr, Shirin Neshat, Jean-Michel Othoniel, Paola Pivi, Martial Raysse, Germaine Richier, Raqib Shaw,
Djamel Tatah, Xavier Veilhan et Yang Fudong  
Institut Culturel Bernard Magrez  Centre d’Art du Château Pape Clément - 5 rue Labottière - 33000 Bordeaux
Tel. 05.56.81.72.77
 
 
contact@institut-bernard-magrez.com
 
 
 
 
 
 
 
 


 
 
 

Amandine Chenot 
 
 
 
 Installation "Fait de Nature et d'Esprit" & Magnum "Pop Brain" au Château Kirwan, CantenacVernissage le samedi 20 octobre de 16h à 19h  
Site web de Amandine Chenot   
 


 
 Olivier Huard peintures récentes    
Site web d'Olivier Huard
 
 
 
 Vernissage le jeudi 20 septembre à partir de 18 heures.

Exposition du 21 septembre au 13 octobre 2012

29 rue de Notre-Dame
33000 Bordeaux
+33(0)9 51 24 26 93
+33(0)6 76 03 60 17

Ouverture du mercredi au samedi
De 10h30 à 12h30 et de 14h00 à 19h00
 
olivier HUARD 
 
 


 
 
 AGORA 2012 EXPO  13 -14 -15 - 16 SEPTEMBRE 2012  
 
 
Hangar 14  - Quai des chartrons Entrée libre
Jeudi 13 septembre : 10h - 01h (nocturne pour la soirée Pecha Kucha)
Vendredi 14 et samedi 15 septembre : 10h - 20h
Dimanche 16 septembre : 10h - 19h   Marc Barani est le commissaire général de l'exposition Agora qui sera présentée durant quatre jours au Hangar 14.
 
 
 
 
AGORA EXPO   
 
 


 
 
 OMBRES ET LUMIERES, BIJOUX ET MACHINES
 
 
Du 13 juillet au 2 septembre / 13 July to 2 September
 
 
Exposition d’été imaginée par Giulio Achilli  expo baroque bordeaux
 
 
 
 
 
 
 

L’âge baroque occupe une place à part dans l’histoire des arts de scène. Car c’est à cette époque effervescente que se dessine le théâtre moderne, ses machineries complexes, ses jeux d’ombres et de lumière, son esthétique singulière, son amour de la perspective, son art du trompe l’œil, son atmosphère somptueuse…Imaginée par Giulio Achilli, l’exposition « La Route du baroque » est une immersion complète dans cet univers fascinant. Chaque espace du Grand-Théâtre en retracera l’éclat au travers de maquettes rares, costumes somptueux, éléments de machineries anciennes, bijoux exceptionnels, témoignages de l’art de la perspective, vidéos et animations…
Et les trésors rassemblés pour l’occasion proviendront de la Scala de Milan, du Centre National du costume de scène de Moulins, de l’atelier de Thierry Bosquet, du Petit Théâtre de la Reine de Versailles, du Centre de Musique Baroque de Versailles, du Printemps des Arts de Nantes, de la Jewel House de Rome, de la maison Swarovski en Autriche, de l’Eclat des Muses – Cie Christine Bayle, des Compagnons du Devoir, ainsi que des Ateliers de l’Opéra National de Bordeaux.En deux mots : un éblouissant voyage ! Ouverte du lundi au samedi de 12h00 à 18h30 (sauf le 15 août)Open from Monday to Saturday 12 noon – 6 h30 pm (except 15 th August) 
VOIR LE SITE DE L'OPERA DE BORDEAUX   
 
 
 
 


  
 
 
 
 Michel Majerus  
 
Exposition au CAPC du 31.05.2012  au  23.09.2012Visites flash en Août!
 
 

Les mardis et jeudis, à 11h30, 14h30 ou 16h30 vous pouvez venir découvrir l'univers décalé et coloré de Michel Majerus, en 20 minutes et gratuitement!
 Pour sa grande exposition de l’été, le CAPC programme la première rétrospective en France consacrée à Michel Majerus. Seul musée français à avoir dans sa collection une œuvre monumentale de l’artiste luxembourgeois, le CAPC accueillera une sélection conséquente d’installations et de peintures dans sa nef, dont la gigantesque rampe de skateboard if you are dead, so it is. « Je suis fasciné de faire quelque chose sans être sûr de ce que ça deviendra, quelque chose dont personne d’autre peut dire ce que ça deviendra. Je ne saurai jamais, et personne d’autre le saura, c’est ainsi que je conçois l’art. »
Michel Majerus
 La courte carrière de Michel Majerus coïncide avec deux révolutions majeures, l’une technologique et l’autre politique. En effet l’œuvre de l’artiste prend son plein essor et s’impose sur la scène internationale en 1996, au moment même de la « naissance » d’internet. Elle se termine dans un dramatique accident d’avion en 2002, un an après l’avènement des attentats du 11-Septembre. En six petites années, ces deux révolutions ont transformé en profondeur les dimensions socioculturelles et économiques de notre civilisation et engendré cette nouvelle ère que nous nommons communément la « globalisation ».
La mobilité, le polycentrisme, les flux, les nouveaux réseaux, la mixité, l’hybridation en sont les émanations. Rien n'est plus vraiment excentrique ou périphérique, les lieux de pouvoir se sont dématérialisés, les temps sociaux sont désynchronisés. En quelques années, Michel Majerus a pressenti et embrassé ces nouveaux paramètres pour en proposer des paradigmes esthétiques : la peinture comme espace de navigation et de circulation, la surface-écran, la disponibilité infinie des images, la simultanéité et l’hétérogénéité des signes et des formes, la prééminence de la communication dans les échanges.
L’œuvre postule une ouverture et une perméabilité qui lui confèrent une dimension authentiquement pop. Sa contemporanéité, elle la doit par ailleurs à ce questionnement permanent de l’artiste à propos du style, conscient de vivre dans un monde entièrement « designé » où toute entité, toute idée, toute manifestation, se réalise au travers des dispositifs de communication balisés, à l’identité visuelle contrôlée. Or Majerus choisit de ne pas choisir (de style). Ce relativisme fondamental et difficile, sujet à des malentendus, il le portera jusqu’au bout, comme en témoignent les œuvres plus sombres et plus inquiètes peintes en 2002, peu de temps avant sa mort accidentelle.Lors de cette première exposition monographique française coproduite avec le Kunstmuseum de Stuttgart, le CAPC présente plus de 35 œuvres produites par l’artiste entre 1996 et 2002 dont deux monumentales :
- Reminder (1998), que le musée possède dans sa collection depuis 2007, suite à sa mise en dépôt par le Fonds National d’Art Contemporain. C’est la première fois, depuis sa création en 1998, que l’œuvre pourra être remontrée grâce aux dimensions extraordinaires de la nef du CAPC.
- if you are dead, so it is (2000), une peinture prenant la forme d’une rampe de skateboard de 43m de long, sera reconstruite pour l’occasion dans la nef du CAPC. Les visiteurs pourront la pratiquer en skateboard ou rollers lors de sessions organisées…
Cette exposition affirme la volonté du musée de continuer à présenter des projets d’une génération d’artistes, de commissaires et de critiques qui renouvellent le langage et les modalités d’apparition de l’art, en interface avec son environnement culturel, social, et économique. Au coeur de la ville…
au coeur des cultures urbaines
Le CAPC manifeste ici sa volonté d’associer expérimentation et exigence de qualité, afin de mobiliser un large public toujours plus nombreux, plus divers et plus fidèle. Il démontre ainsi son ancrage dans sa ville et son travail permanent de maillage du territoire et de rapprochement des publics.
C’est pourquoi, dans le cadre de la saison estivale, le CAPC met à disposition d’associations à vocation sportive, culturelle ou sociale l’œuvre en forme de rampe de skateboard if you are dead, so it is. Le musée devient ainsi, le temps de sessions, un espace de rencontres entre les œuvres de Michel Majerus et les cultures urbaines vivantes : espace/temps de transmission, d’ateliers, de rencontres, de démonstrations, de lien social… Un catalogue est édité à l'occasion de cette exposition, avec des contributions de Nicolas Bourriaud, Heike-Karin Föll, Ulrike Groos, Joseph Kosuth, Charlotte Laubard, Stephan Schmidt-Wulffen.
Prix : 44 €

Cette exposition est reconnue d'intérêt national par le ministère de la Culture et de la Communication / Direction générale des patrimoines / Service des musées de France.
Elle bénéficie à ce titre d'un soutien financier exceptionnel de l'Etat.-> Curator(s): Charlotte Laubard, directrice du CAPC
-> Nef
-> Voie d'accès pour personnes handicapées
-> Tarifs : Entrée du musée : 5 € (plein tarif) - 2,50 € (tarif réduit)
 
  
 


 
 
 Laurent Valera expose à la Cave des Découvertes du Château Pape Clément 
 
 Jusqu'au 24 Mars 2012
 
Voir le Site web de laurent valera
Voir l'Article sur l'expo
 
 
 LAURENT VALERA


 
 
 
 Holocauste of love, seul l'amour ne compte pas ses morts ... holocauste of love  
 
 
 
 
 
   
 
 
 
           
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
LE 15 MARS 2012 de 19h30 à 23h30
 
 
NOMUSEUM GALLERY   29 / 31 RUE NOTRE DAME - BORDEAUX - CHARTRONS
 
 
 Il est de tradition de relier l’amour au bien, de l’assimiler au plus haut degré d’accomplissement de l’Homme, au sentiment le plus souhaitable. Le parti-pris d’Holocauste of Love est de retourner cette vision manichéenne en appréhendant l’amour comme une arme de destruction massive restant inaperçue. Combien d’amants sont morts d’aimer sans que leur acte de décès n’en fasse mention? Telle a été l’interrogation à l’origine de l’exposition.

L’objet d’Holocauste of Love n’est pas pour autant de dresser un inventaire exhaustif de toutes les victimes oubliées de l’amour ou de désacraliser un idéal universel. Il est en revanche question d’observer les mécanismes de violence à l’œuvre, les processus de séduction, de stratégie, de manipulation ou encore de soumission qui s’offrent au premier abord comme des expressions de la liberté du sujet aimant avant de se refermer sur lui jusqu'à ce qu’il y renie son être.

L’amour se nourrit du drame et du don de soi. Holocauste of Love réunit sur cette thématique des pièces qui ouvrent une réflexion romantique sur la brutalité de l’amour qu’il soit en train de se construire ou de s’achever. Comme un écho lointain à l’exposition « Q Porno graphisme, ou l’esthétique au delà du sentiment amoureux » dont il a assuré le commissariat en 2005 à la galerie AC/APA/CPP rue Louis Combe à Bordeaux, Andréric Berthonneau a sélectionné pour Holocauste of Love un ensemble d’œuvres appréhendées pour l’occasion comme des topoï du sacrifice amoureux.

Artistes : Pierre GRANGE PRADERAS, Markus K. JONES, Gilles OLRY, Porny Dolphin Institute, Mikael VOJINOVIC.
 
 


 
  
 
 
franck garcia nomuseum bordeaux
 
 
 
 
NoMuseum Gallery   29 / 31 rue Notre Dame - Bordeaux (chartrons)
 
FRANCK GARCIA           
http://www.comme-une-expo.net/  
 
 
 



Couleur, forme, espace
 
L'exposition "couleur, forme, espace" retrace l'oeuvre foisonnante de Pierre Clerk en regroupant prés de 60 peintures et une vingtaine de sculptures et de maquettes de l'artiste.  Jusqu'au dimanche 11 décembre 2011  
Ouvert du mardi au dimanche de 13h30 à 19h00 (sauf jours fériés)
 Base sous-marine (
facebook page)
Boulevard Alfred Daney
33300 Bordeaux
Tél. : 05 56 11 11 50
Fax : 05 56 39 94 45
  
http://www.mycontemporary.com/fr/artistes/pierre-clerk   Pierre Clerk  
 
 
 


 
 
 
 
 
Etrange et procapcche 
06.10.2011 -> 12.02.2012
Un musée comme voisinageMichelangelo Pistoletto, directeur artistique d’EVENTO 2011, et le CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux invitent le Van Abbemuseum d’Eindhoven (Pays-Bas).L’exposition Etrange et Proche est le fruit d’une rencontre entre les deux musées, deux institutions artistiques dont l’histoire atteste la notoriété. Le CAPC a invité le Van Abbemuseum comme il inviterait un artiste, en réponse le Van Abbemuseum présente, des œuvres provenant essentiellement des acquisitions récentes de sa collection, associées à l’intervention de plusieurs artistes invités.Le titre de l’exposition est emprunté au philosophe Homi Bhabha. Pour lui, « étrange et proche » permet de comprendre la notion essentielle de « voisinage ».Pour le Van Abbemuseum, ce titre permet aussi de réfléchir à la relation entre les spectateurs et les oeuvres d’art comme objets d’observation. Les oeuvres et le dispositif muséographique tentent de révéler les tensions et les nécessaires négociations qui émanent des relations avec nos différents voisins. Ces échanges relationnels, à l’échelle du globe et de la ville, évoluent avec le processus de globalisation, caractéristique de notre société. Quelles animosités et quelles compétitions émergent-elles de ces nouvelles relations ? Comment les artistes contemporains réagissent-ils dans ce contexte ? Comment l’organisation sociale reflète-elle son passé, dans quelle mesure accepte-t-elle de s’ajuster à de nouvelles valeurs, d’envisager le monde autrement ?La grande nef du CAPC accueille les œuvres architecturales de Marjetica Potrc, Dan Peterman, Yael Bartana et Artur Zmijewski, ainsi que celles d’Absalon, appartenant à la collection du CAPC. Différentes plates-formes présentent aux visiteurs des vidéos de Chto Delat, Daniza Dakic, Harun Farocki entre autres artistes. La mezzanine est investie par des oeuvres d’Akram Zaatari, Nedko Solakov, Aydan Murtezaoglu. Des oeuvres historiques de Michelangelo Pistoletto trouvent leur place au sein de ce dispositif.Dans le cadre d’ EVENTO 2011, le rendez-vous artistique et urbain de Bordeaux.-> Curator(s): Charles Esche, Galit Eilat  -> Grande nef et mezzanines
-> Voie d'accès pour personnes handicapées
-> Partenaire(s): Ambassade du Royaume des Pays-Bas
-> Organisateur : EVENTO
   CAPC - musée d'art contemporain
de Bordeaux

 
  
 
 


 
 
  Du 7 juillet au 31 août  
 
 
 
  Divines inspirations L'art du costume   L’opéra, le théâtre, le cinéma doivent une part considérable de leur pouvoir de séduction à l’art du costume. Car le costume non seulement habille mais dessine la personnalité des héros, soulignant leur statut social, leurs racines culturelles, leur caractère, leur humeur…ainsi le costume parle, raconte, suggère et c’est précisément ce « langage » singulier qui est dévoilé dans cette passionnante exposition imaginée par Giulio Achilli avec des costumes venus des Ateliers de l’Opéra National de Bordeaux, du Centre National du Costume de Scène de Moulins, des archives de la Maison de broderies Vermont, de Stéphane Rolland Haute Couture, du Musée des Manufactures de Dentelles de Retournac et de l’Opéra de Rome .. merveilles de la dentelle et de la broderie, techniques de confection et d’ornement…  expo bordeauxChaque salon et recoin du Grand-Théâtre sera habillé de pièces somptueuses et rares.Les enfants même pourront s’initier à la création de costumes. 
 
 
     
Site de l'Opéra de Bordeaux 
 
 
 
 Ouvert du lundi au samedi de 12h00 à 18h30 (sauf jours fériés)Tarifs: plein tarif : 5 €, Groupes de plus de 10 personnes : 3 €,Jeunes  - 26 ans  : 3 €Gratuit pour les moins de 12 ans.   
 
 
 
 

 
 
Du 10.02.2011 au  04.12.2011  
 
 

"Le Chateau"au CAPC  
 
 
Voir Le Site du CAPC  
 
 
Michel BARDIN (1939-2012), a suivi des études à l'Atelier Charpentier, l'Académie de la Grande Chaumière, tout en préparant les Arts Décoratifs. On le retrouve quelques années plus tard à l'institut Van der Kelen où il obtient la médaille d'or avant qu’il ne décide de revenir au pays natal pour s'installer comme graphiste-concepteur-publicitaire. En 1973, alors qu’il est rapport avec le Baron Philippe de Rothschild, Michel rencontre les peintres Soulages, Riopelle et Domoto, rencontres déterminantes qui le décident à présenter ses œuvres au public. Michel BARDIN est un architecte de la matière qui manie avec passion les contrastes brutaux et les rapports de masse. Peintre du compromis, hésitant entre figuration et abstraction sa peinture, ni conceptuelle ni intellectuelle, ne délivre aucun message, aucun discours. Michel BARDIN nous conduit sur le chemin initiatique de l'émotionnel, pour nous plonger dans cette part de l'irrationnel : "La part du ressenti". Galerie Foy, second étage
Tarifs : 5€ - 2,5€
le chateau expo capc  Expo Le Château au CAPC  un parcours de treize salles, rythmé par les propositions de vingt artistes et articulé autour de notions comme l’œuvre et le réel, le matériau ou son simulacre, la représentation mentale ou matérialisée, l’inscription dans l’espace, la mémoire, la métaphore d’un projet. Mais ce ne sont que quelques-unes des approches possibles de l’exposition : les œuvres sont là, irréductibles. Elles proposent d’autres visions, d’autres mondes possibles. Comment les approcher ? En s’émancipant de ce que l’on croyait savoir et en osant, à l’instar des enfants, une rencontre plus attentive et intuitive avec l’œuvre. L'exposition présente parmi ce choix, des œuvres récemment acquises par la Ville de Bordeaux et par l’Association des Amis du CAPC pour la collection du musée. 
 
 
 
Savoir, Oser, Vouloir, Garder le SilenceUne exposition organisée par la Schirn Kunsthalle de Francfort en collaboration avec le CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux.
L’humanité a toujours été fascinée par les sociétés secrètes, avec leurs rites clandestins, leur savoir occulte et leur cercle exclusif de membres. Leurs caractéristiques vont de la fraternité inoffensive à la puissante association aux objectifs financiers et politiques tout sauf altruistes. Tout particulièrement en temps de crise, les sociétés secrètes proposent des valeurs de substitution aux grands systèmes politiques, sociaux et technologiques dominants.
----
C’est cet ensemble d’obsession, d’illusion, d’impénétrabilité et d’énergie subversive propre aux sociétés secrètes qui depuis la nuit des temps a fasciné, effrayé, qui a nourri des théories du complot mais qui, également, est toujours tombé à point nommé pour proposer une alternative occulte aux systèmes de valeurs plus conventionnels, tout particulièrement dans les moments de crises économiques, politiques et technologiques. L’exposition montre comment des sociétés secrètes, avec leurs rituels d’initiation, leur langage formel spécifique et leur cercle d’initiés renvoient à certains mécanismes de l’art contemporain et comment à contrario, les artistes touchent à ces rites et à ces symboles sur un mode qui est aussi surprenant que varié.Une centaine d’oeuvres, peintures, photographies, sculptures, films et installations sont présentés. L’exposition réunit le travail de plus de cinquante artistes, parmi lesquels Dan Attoe, Jean-Luc Blanc, Armin Boehm, Steven Claydon, Enrico David, Brice Dellsperger, Gretchen Faust, Julian Göthe, Uwe Henneken, Benedikt Hipp, Jenny Holzer, Rashid Johnson, Terence Koh, Donghee Koo, Elad Lassry, Gabriel Lester, Goshka Macuga, Duncan Marquiss, David Noonan, Markus Schinwald, Carl Michael von Hausswolff, Ulla von Brandenburg. Sociétés secrètes est une exposition organisée par la Schirn Kunsthalle de Francfort en collaboration avec le CAPC musée d’art cont emporain de Bordeaux. L’exposition a été présentée à Francfort pendant l’été 2011 et au CAPC à Bordeaux du 10 novembre 2011 au 26 février 2012. Catalogue
Sociétés secrètes. Savoir, Oser, Vouloir, Garder le Silence
Préface de Max Hollein et Charlotte Laubard, textes de Michael Bracewell, Ina Blom, Gary Lachman, Jan Verwoert et entretien entre Cristina Ricupero et Alexis Vaillant. Allemand, Français et Anglais, 256 p, 150 illus., Snoeck, Cologne 2011, 39,80 €
-> Curator(s): Cristina Ricupero et Alexis Vaillant-> galerie du rez-de-chaussée et galerie Ferrère, second étage
 
 
 
 


 
 Du jeudi 30 juin 2011 au lundi 26 septembre 2011 
 
 
 
"Poussin et Moïse, du dessin à la tapisserie"
Galerie des beaux-arts
Place du Colonel Raynal
Tél. : 33 (0)5 56 96 51 60
Ouverture:
Le musée et la galerie sont ouverts tous les jours de 11h à 18h sauf les mardis et jours fériés.
Accès:
Accès par la ligne A ou B du tramway, Arrêt Palais de Justice ou Hôtel de Ville. Stationnement
Parcs autos Mériadeck ou Saint-Christoly.
Tarifs:
Expositions temporaires : 5 €. Tarif réduit : 2,5 €


poussin et moise 
 
 
 "Exposition d'intéret national" organisée en collaboration avec le Mobilier national, Paris et la Villa Médicis, Rome.
Elle présente pour la première fois en France la tenture complète, restaurée par les ateliers du Mobilier national, de L’Histoire de Moïse d’après Nicolas Poussin (1594-1665) et Charles Le Brun (1619-1690).
A la mort de Jean-Baptiste Colbert en septembre 1683, le nouveau surintendant des Bâtiments du Roi, François-Michel Le Tellier, marquis de Louvois, imposa une orientation stylistique et iconographique différente à la manufacture des Gobelins en abandonnant le tissage des célèbres tentures de Charles Le Brun (Alexandre, Histoire du Roi).
Mais, dès 1683, les ateliers royaux entreprenaient une nouvelle tapisserie sur l’histoire de Moïse à partir de huit tableaux de Nicolas Poussin, alors considéré comme le plus grand peintre français, et de deux de Le Brun, Premier peintre du Roi.
Cette tenture magnifiait certes l’oeuvre du maître, mort à Rome en 1665, mais elle témoignait aussi de la richesse du Cabinet du Roi, qui avait acquis deux peintures au cardinal Massimo en 1683, de la suprématie des Anciens et des Modernes, et de celle de l’école française sur sa consoeur italienne.

Grâce au généreux prêt du Mobilier national, le musée des Beaux-Arts de Bordeaux réunira la totalité des dix tapisseries de cette prestigieuse commande royale et permettra ainsi au public de redécouvrir un cycle essentiel de l’histoire du goût ainsi que de l’histoire de l’art français du17e siècle. Les tapisseries, en laine et soie rehaussées d’or, sont de grandes tailles, 4 mètres par 6 environ.
L’exposition présentera aussi plusieurs tableaux de Poussin, un carton de tapisserie, des dessins et des gravures prêtés par de grandes institutions nationales et qui favoriseront la compréhension de la genèse, de la réception et de la diffusion de cette commande ainsi que de l’oeuvre de Poussin considéré par les artistes français comme l’égal de Raphaël.
http://www.arts-programme.com/exposition/view/id/3652 
 
 


 
 
Du 14.05.2011 au 28.08.2011Dystopia
 
 
 "Dystopia" au CAPC
 
 
Voir Le Site du CAPC  
 
 
 
Une exposition écrite par Mark von SchlegellC'est à partir d'un scénario proposé par l’écrivain de science-fiction et théoricien américain Mark von Schlegell qu'est née l'exposition Dystopia. Dans ce scénario qui a servi de base à Mark von Schlegell et Alexis Vaillant,  curateur au CAPC, pour construire l'exposition, la dystopie, ou utopie à l'envers, a été appréhendée non pas comme une fin mais comme un commencement.Dans un contexte de crise mondiale, l'art contemporain se trouve confronté à sa propre dissolution théorique, au sein d'une réalité complètement mise à nu. L'utopique avant-garde est elle-même perçue comme étant en cheville avec un capitalisme consumériste destructeur dont la course fatale semble impossible à ralentir. Pour Mark von Schlegell, la traditionnelle Dystopie issue des Lumières et comprise comme - '' lieu imaginaire ou circonstances du pire " * - offre un futur possible à l'art contemporain.La dystopie est le présent à partir duquel notre vision du passé et de l’avenir semble altérée. Immergé dans le présent, l’art dystopien ses trouve contraint par un point de vue limité qui génère un récit fictionnel indéterminé et potentiel. Comme dans la théorie selon laquelle les nouveaux univers naissent dans les trous noirs, c'est dans un concentré de dystopie que les utopies apparaissent. C'est à partir du non-lieu de la dystopie que se conçoit l'utopie dans ses dimensions idéales et incertaines. Ce qui fait dire à Mark Schlegell que "Dystopia, c'est aujourd’hui."Comme il le rappelle : « Face au crépuscule des derniers beaux jours de l’ère industrielle et à la conscience de ses ravages généralisés, l’art peut, au mieux, affirmer l'absolue ironie de sa posture, et, au pire, au moins témoigner d'une attitude qui, de l'avis de tous, est véritablement apocalyptique. » **  Pour lui, la capacité de l’art à dramatiser son impuissance face à un système culturel complexe et monolithique offre un début de narration dont les possibilités sont multiples. L'exposition amorce une cartographie de ces possibilités.Les sculptures, installations, peintures, performance, films et publications  de quarante-six artistes internationaux historiques ou émergents, sont présentés dans tout le rez-de-chaussée du CAPC. Hantées par les failles et le désordre, les oeuvres se perçoivent aussi bien comme des visions apocalyptiques que comme des spéculations abstraites adressées au présent. Elles favorisent, selon le souhait de von Schlegell, une lecture de l'exposition comme oeuvre de fiction, ce dont atteste le catalogue écrit en parallèle à l'exposition. Intitulé New Dystopia, ce livre illustré est le dernier roman de Mark von Schlegell. L'exposition quant à elle se divise en deux parties. D’une part, un paysage dystopique déployé dans la nef du CAPC et conçu comme un décor de film de John Carpenter, et, d’autre part, sept salles ou cellules dans lesquelles les œuvres explorent de manière réflexive les aspects dystopiques de notre temps. Enfin, l’ensemble est plongé dans un bain chromatique « rouge-fahrenheit » qui évoque un monde comme pris dans une sorte de coucher de soleil permanent. Oeuvres de
Wallace Berman / Cosima von Bonin / Brian Calvin /Tony Carter /  Marc Camille Chaimowicz / Peter Coffin / Simon Denny / Andreas Dobler / Roe Ethridge / Keith Farquhar / Hans-Peter Feldmann / Aurélien Froment / Cyprien Gaillard / Isa Genzken / Dan Graham / Robert Grosvenor / Sebastian Hammwöhner / Roger Hiorns / Ull Hohn / Des Hughes / Peter Hutchinson / Sergej Jensen / On Kawara / Michael Krebber / Jesús Mari Lazkano / Rita McBride / John Miller / Pathetic Sympathy Seekers / Manfred Pernice / Stephen G. Rhodes / Glen Rubsamen / Sterling Ruby / Julia Scher / Frances Scholz / Michael Scott / Markus Selg / Reena Spaulings / Michael Stevenson / Tommy Støckel / Josef Strau / Blair Thurman / Mathieu Tonetti / Oscar Tuazon / Franz West / Jordan Wolfson
Spécial catastrophe : Eugène Isabey 
 


 
Du12.03.2011 au 30.04.2011
 
"Art is nothing without you" laurent valera
 
 
 Exposition personnelle de LAURENT VALERA NoMuseum - Contemporary Art Gallery 27, rue du Parlement Saint Pierre - 33000  Bordeaux 
 
 Site Web de Laurent Valera    NoMuseum Gallery Bordeaux     
Gallery Andreric Berthonneau
 
 
   nomuseum laurent valera  
 


 
 
Du 10.02.2011 au 24.04.2011
Johan Furåker 
 
 
 
albert-dadasLe premier fugueur
 
 
André LeBlanc
Albert Dadas : le premier voyageur aliénéEn 1887, Albert Dadas fut la première personne à recevoir le diagnostic de fugueur pathologique. Incapable de résister à l’impulsion de tout abandonner – famille, amis, emploi – et d’aller là où bon lui semblait, il voyageait presque toujours à pied, dans un état second dont seule l’hypnose pouvait raviver le souvenir, errant de ville en ville, de Paris à Moscou, passant par Prague et Constantinople, avant d’être arrêté comme vagabond et obligé de rentrer chez lui à Bordeaux. Son cas déclencha une petite épidémie « d’aliénés voyageurs » en France puis se répandit ensuite en Italie, en Allemagne et en Russie, mais semble-t-il dans aucun autre pays. Elle ne dura que deux décennies : après 1909 les diagnostics de fugue se feront de plus en plus rares. Qui était Albert Dadas ? De quoi souffrait-il vraiment ? Peut-on considérer comme réelle une maladie dont l’épidémie se limite si étroitement dans l’espace et le temps ? En nous référant aux tableaux de Johan Furåker sur Dadas et ses prodigieuses pérégrinations, nous puiserons les réponses à ces questions dans Les Fous Voyageurs de l’éminent philosophe canadien, Ian Hacking, qui nous a livré une analyse passionnante de Dadas, de son médecin, le Docteur Philippe Tissié, et des vecteurs médicaux et culturels qui créèrent un environnement favorable à l’épanouissement de ce phénomène dont Bordeaux fut l’épicentre.
André LeBlanc a enseigné à l’Université de Concordia (Montréal) et à l’Université de King’s College en Nouvelle-Écosse. Professeur invité à l’Université de Bordeaux dans le cadre du Master en Histoire et Philosophie des Sciences en octobre dernier, il est actuellement Professeur d’Histoire et d’Histoire des Sciences à John Abbott College, à Montréal. 
 
 
 
 


 
MANGER, AU COMMENCEMENT ETAIT LA FAIM
 
 
...Du 15 décembre 2010 au 15 Février 2011No Museum Gallery - Bordeaux    
 
 
 expo nomuseum gallery  bordeaux                                                                  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Né de la rencontre de Fabien Touraille ( amateur et collectionneur d'art, propriétaire du restaurant Le Petit Commerce ) et de son ami Andréric Berthonneau ( marchand d'art et commissaire d'exposition ), NoMuseuM est un nouveau lieu dédié à l'art contemporain. Fabien Touraille, Jean-Pierre Voise, Andréric Berthonneau ainsi que l'ensemble des équipes du Petit Commerce ont le plaisir de vous convier au vernissage de l'exposition inaugurale "MANGER, Au commencement était la faim..." le 15/12/2010. Soyez les premiers à découvrir cette nouvelle vitrine de la scène émergente. NoMuseum proposera également dans un avenir proche l'édition de catalogues et d'objets singuliers en pièces uniques ou en série limitée.

27 rue du Parlement Saint-Pierre
Contact +33 (0) 964 176 124
 
 
Voir le Reportage sur l'ouverture de NoMuseum - France3 - Manger, Au commencement était la Faim...
 

Stéphanie Barthes, Claire Soubrier, Franck Garcia, Pierre Grangé-Pradéras.
et Opening de NoMuseum, gallery 27 rue du parlement St Pierre le 15 Décembre à Bordeaux.
 
 
 


 
ART CHARTRONS 2010
 
 art chartrons 2010
 
 
Du 4 au 14 novembre, la ville de Bordeaux accueille un étonnant parcours d’art contemporain des Chartrons aux Bassins à flots.
Peintures, sculptures, photographies, installations, performances :
L’art s’expose dans 27 lieux différents, ouverts gratuitement au public.
http://www.arts-chartrons.info/
 


 
PIERRE CLERK
 
 
 
 
 
 
Galerie Cortex Athletico  
 


 
FRANCK GEHRY
 
 
à la Galerie Arrêt sur Image Jusqu'au 6 Novembre 2010
 
 
 Franck Gehry
 
 
Site de la Galerie Arrêt sur Image 
 
 
Ghery Technologies
 
 


 
 
Kuryos expose les sculptures de YOANN PENARD
 
8 Octobre au 3  Novembre 2010 
 
 
yoann-penard 
 
 
Site de Yoann Penard
 
 
Site de la Galerie Kuryos 
 


 
 
 
 
Du 18.11.2010 au 27.02.2011 au CAPC Robert BreerRobert Breer (né en 1926) bâtit depuis soixante ans une oeuvre drôle et stimulante. Successivement l’artiste s’est associé à plusieurs mouvements significatifs des avant-gardes française et américaine. Après avoir pratiqué l’abstraction géométrique dans les années 50, il réalise des films d’animation puis, à partir du milieu des années 60, invente des objets en mouvement, les Tanks, les Rugs et les Floats. Le CAPC rassemble pour la première fois l’ensemble des sculptures flottantes, les Floats, dans la nef de l’Entrepôt. 
 
 
 
Voir Le Site du CAPC   
 
 


 
 
 bordeaux-reservation.fr   
 
 JIM SHAW, LEFT BEHIND, The End is Here, Par Fabrice StrounLeft Behind, du 7 mai au 19 sept 2010, CAPC
  
 Fabrice Stroun est critique et commissaire d'exposition. Spécialiste de l'œuvre de Jim Shaw, Fabrice Stroun a été le curator de la première rétrospective européenne de l'artiste à la fin des années 90. Au travers d’images appropriées de la culture populaire, Jim Shaw fait état d’une Amérique sur le déclin.  Fabrice Stroun évoque dans sa visite de l'exposition les étapes majeures de ce travail, de 1974 à nos jours : des premières pièces photographiques à Dream – une série commencée en 1992 où l’artiste fabrique des objets à partir de ses rêves – en passant par les Thrift Store Paintings, collection de tableaux de brocante, et My Mirage qui raconte en cent soixante-dix pièces les pérégrinations d’un adolescent blanc de la classe moyenne, perdu dans le tourbillon de la contre-culture des années 60, 70 avant d'aborder les fonds de scène, le matériel chrétien et les dessins d'apocalypse notamment réunis dans l'exposition.  Adresse du CAPC: voir la rubrique "Musées"  
 
 
 
 


 
bordeauxreservation.fr
 

BUY - SELF : retour vers le futur 
 
 
Jusqu'au dimanche 16 mai 2010
Le CAPC a invité l’association artistique Buy-Sellf à proposer une exposition qui fasse le point sur les artistes et les oeuvres dont elle a soutenu la production depuis plus de dix ans.   Retour vers le futur se comprend dans sa dimension rétrospective et prospective : un retour sur des oeuvres nées du programme de production, un focus sur les artistes emblématiques qui ont marqué l’histoire de Buy-Sellf (Anita Molinero, Mathieu Mercier, Bruno Peinado, Laurent Perbos, Guillaume Poulain, Wilfrid Almendra...) et la mise en lumière de projets d’artistes émergents (Sylvain Rousseau, Stéphanie Cherpin, Frédéric Plateus...). La référence au cinéma de genre agit comme une trame dans le dispositif scénographique de cette exposition qui joue volontairement au simulacre d’effets spéciaux, usant de clairs-obscurs, de mises en scènes et d’artifices, intégrant les oeuvres comme autant de points d’ancrage employés à la construction d’un fil narratif.

Artistes : Wilfrid Almendra, Fayçal Baghriche, Beni Bischof, Simon Boudvin, Lilian Bourgeat, Stéphanie Cherpin, Clédat & Petitpierre, Anne Colomes, Patrice Gaillard et Claude, Vincent Kohler, Laurent Kropf, Vincent Laval, Briac Leprêtre, Stéphane Magnin, Tony Matelli, Damien Mazières, Mathieu Mercier, Nicolas Milhé, Anita Molinero, Nicolas Moulin, Bruno Peinado, Alexandra Pellissier, Laurent Perbos, Frédéric Plateus, Guillaume Poulain, Jérémy Profit, Serge Provost, Sylvain Rousseau, Victor Vasarely, Stéphane Vigny.
Dates / Horaires :
Jusqu'au dimanche 16 mai 2010
Tous les jours de 11h00 à 18h00 sauf le lundi
Le mercredi jusqu'à 20h00
Fermetures annuelles : tous les jours fériés
 


 
   
 
 
 
 Jusqu'au dimanche 18 avril 2010
 
Jeune diplômé de l’Ecole des beaux-arts de Bordeaux en 2007, Johann Milh   présente, dans le cadre de la programmation 44°50’54N/0°34’19W, une série de peintures au CAPC.Ces sept toiles ont pour décor une ville anonyme et archétypale, inscrite dans une modernité froide, déshumanisée. Chacun de ces paysages modernes implique en son architecture anguleuse et autoritaire un personnage exprimant sa colère ou son désarroi. Ces skateurs dépossédés de leur planche, poussent des cris mutiques, s’affrontent à des contraintes urbaines dont ils expérimentent inlassablement les contours. Série hyperréaliste aux cadrages cinématographiques, Public Domain met à l’épreuve des corps en quête d’équilibre, obstinés dans leur opiniâtreté à surpasser l’échec et la douleur.
44°50'54N/0°34'19W est un programme d'expositions destiné à l'accompagnement de jeunes artistes dans la réalisation d'un nouveau projet.
Dates / Horaires :
Jusqu'au dimanche 18 avril 2010
Tous les jours de 11h00 à 18h00 sauf le lundi
Le mercredi jusqu'à 20h00
Fermetures annuelles : tous les jours fériés 
 
 


  
EXPOS A BORDEAUX AGENDA 2014 BORDEAUX SITE WEB